Les gravures présentées sont extraites d’un assemblage de linogravures rehaussées à l’encre.

Mon travail esquisse une recherche de mise en forme d’espaces sensibles, perçus, traversés, et de leur mémoire. Les sillons gravés viennent saisir ces lignes de fuite et croisements. Les rehauts s’ajustent à l’impression pour cerner la lumière, figer l’instant. Dans cette mise en forme d’images en déplacement, au travers du tracé de ces routes, intersections, lieux autres, lisières, frontières, lignes de partage, reflets, il s’agit d’amener le regard vers la capture d’un instant. Tenter de saisir des images fantômes, à la limite de l’effacement. Déterminer des points de bascule, des balises, entre absence et présence. Si la figure humaine est présente, elle n’est que discrétion, silhouette, visagéité guettant l’horizon, scrutant des lignes d’exil.

Le rapport au multiple m’a amené à questionner l’accumulation et entraîné vers la construction d’un agencement, une esquisse d’atlas, dans une recherche d’énonciation; narration aléatoire que créé le regard, en sortant d’une répétition visuelle au travers de petites différences.

Définir un espace rhizomatique, approcher une mise en parallèle de formes, de sens, qui puisse devenir partagée en associant la reprise de photographies personnelles à celle d’une banque d’images -notamment des travaux de photographes américains, D. Lange, W. Ewans, des captures des films de J. Epstein, A. Takovski, A. Kiarostami – accumulées depuis plusieurs années.

Au travers de ces liens, il s’agit de questionner la mémoire des évènements, rencontres, et la quête de devenirs, possibles, métamorphoses.


Série I  // L’Exil et le Royaume

27655321_10213372668382535_7802659647941168136_n


Série II


Agencement I/X, Survivance


Agencement II/X, Horizonnés


Agencement III/X, Revenance


Agencement IV/X, Lisières


Advertisements